Les clés pour comprendre la bulle du Web3

Temps de lecture : environ 5 minutes.
“ Web 3 is a set of technologies that allows us to build internet applications that are not suceptible to attack. It’s crutial if the world is going to survive. ”
Gavin Wood
Computer Scientist

L’accès à l’information en temps réel est né avec le début d’internet et le web 1.0. L’explosion du contenu généré par les utilisateurs et le web dynamique et collaboratif est née avec l’avènement des GAFAM et le web 2.0. La décentralisation et la gouvernance démocratique des sites, seraient-ils nés avec le web 3.0 (ou web3) ? Ce nouveau terme, utilisé par la tech depuis quelques mois, serait vu comme l’origine d’une nouvelle révolution sur internet. Mais finalement, qu’est-ce que c’est le web3 ?

La Naissance du Web3

Ce terme a été inventé par Gavin Wood , cofondateur de la blockchain ethereum et party technologies (dev de logiciels web3) : “Web 3 is a set of technologies that allows us to build internet applications that are not suceptible to attack. It’s crutial if the world is going to survive.” Gavin Wood.
Aujourd’hui, le web repose sur des serveurs centralisés et des échanges de données entre un client et un serveur. Les serveurs sont, par nature, sensibles aux attaques. Toute l’information est stockée dans des fermes de serveur, grands hangars composés de milliers de serveurs. Elle est plus sensible par rapport à une information disséminée entre tous les utilisateurs. C’est ce qu’offre une architecture décentralisée.

Web3-1
(à gauche architecture centralisée, à droite décentralisée.)

Le web3 peut être considéré comme une utopie : l’objectif est de rendre le pouvoir aux utilisateurs en supprimant les intermédiaires au moyen de la décentralisation. Le web3 fonctionne via un système de peer-to-peer, c’est à dire, un système où chaque utilisateur fait à la fois office de client et de serveur. Gavin Wood voulait que les utilisateurs deviennent des chaînons du web plutôt que des internautes.

Les pilliers de fonctionnement du Web3 :

Le web3 repose sur 4 piliers intrinsèques à sa création :

  • Le Web3 est décentralisé : pour que les entités du web3 soient moins sensibles aux cyberattaques et que la propriété du web ne puisse pas être détenu uniquement par des géants de l’industrie, la propriété du web3 est distribué entre ses utilisateurs.
  • Le Web3 est ouvert : n’importe qui peut accéder et contribuer à la progression du Web3. Il n’ y a pas d’exclusion possible.
  • Le Web3 supporte les paiements natifs : les paiements sur le web3 s’effectuent en cryptomonnaie afin de ne pas avoir à confier ses actifs à un tiers de confiance tel qu’une banque qui pourrait commettre une erreur.
  • Le Web3 est « trustless » : il fonctionne en utilisant des mesures incitatives, des mesures qui encouragent les internautes en les récompensant lorsque ils réalisent de bonnes actions et utilise des mécanismes économiques dématérialisés au lieu de se fier à des tiers de confiance.

Fonctionnement : Lire/Écrire/Posséder

Les piliers du web3 vont ainsi permettre à ses utilisateurs de lire, d’écrire, et de posséder le contenu diffusé, ce qui n’était pas le cas auparavant. Cet élément clé du web3 repose sur la blockchain.
La base du web3 : la blockchain :
Une blockchain (i.e. chaîne de blocs) est un registre de transactions classées chronologiquement sous forme de blocs reliés les uns aux autres. Grâce à la blockchain, chaque transaction est unique et consultable par tous les utilisateurs. Les transactions permettent d’échanger des données de manière sécurisée et décentralisée.
Grâce à la blockchain, les plateformes sont exploitées, détenues et améliorées par les utilisateurs.
Nous publierons prochainement un article sur la blockchain qui parlera plus en détail de ce concept.

Un avis partagé :

Aujourd’hui, la communauté du web garde encore un avis partagé sur ce concept. Voici donc une cartographie non-exhaustive des avantages et des inconvénients à propos du web3 :

Les Avantages :

  • Propriété : Les internautes peuvent prendre possession de leurs données personnelles : aujourd’hui encore, les grandes entités du web détiennent les données personnelles des utilisateurs : “Quand c’est gratuit, c’est l’utilisateur le produit”. La blockchain et la décentralisation permettraient de garder ses données personnelles sécurisées.
  • Identité unique : Il est possible d’avoir une identité universelle sur le web3 qui permet de se connecter sur les plateformes.
  • La gouvernance est faite de manière démocratique par des DAO (Organisation Autonome Décentralisée) :
    En plus de posséder vos données sur le Web3, il est possible de posséder la plateforme en tant que groupe, en utilisant des tokens qui agissent comme des parts d’une entreprise. Les DAO permettent de coordonner la propriété décentralisée d’une plateforme et de prendre des décisions concernant son futur. Les DAO sont définies techniquement comme des contrats intelligents qui automatisent la prise de décision décentralisée sur un ensemble de ressources. Les utilisateurs disposant de tokens choisissent comment les ressources sont dépensées, et le code exécute automatiquement ce choix.
  • Plus de censure arbitraire : les applications décentralisées ne sont plus à même de censurer les contenus de manière arbitraire. Aujourd’hui, la visibilité sur Internet est définie par les algorithmes des moteurs de recherches qui choisissent ou non de mettre un contenu en avant suivant des critères peu transparents et souvent trop flous.

Les Inconvénients :

  • Les détracteurs du Web3 craignent que le système soit controlé par les investisseurs. L’objectif du web3 est le non-monopole des structures par les géants du web, pourtant, ce sont des millions de dollars qui ont été investis dans le web3 par des Venture Capitales pour commencer son développement. Si cette marketplace explose, pourquoi ces entités ne deviendraient-elles pas les géants du web3 à leur tour ?
  • Le web3 reste une bulle avec une grosse barrière technologique à l’entrée qui ne le rend pas accessible au grand public. La complexité des languages et l’évolution exponentielle des nouvelles technologies utilisées ne permettent pas à un novice de s’immiscer facilement dans le web3. De plus, pour se faire connaître par le plus grand nombre, le web3 utilise des géants du web comme Discord et Reddit qui ne sont pas des applications décentralisées.
  • Le web3 est un système fonctionnant en grande partie grâce aux cryptomonnaies pour effectuer les transactions. Cette technologie ayant à l’heure actuelle un grand impact écologique, est-il nécessaire de s’atteler à son développement ?